fbpx
personne sur un banc avec un vélo

L’Eurovélo 5 en France.

Interprète, descendante de capitaines au long cours, pilleurs d’épaves, armateurs, employés à la Compagnie des Indes, les étoiles s’étaient alignées pour que je taille la route et devienne Travel Planner. Ma marotte ? L’histoire de l’art...

Gretel Van Son

En souvenir de la via Francigena…

Il y a 1000 ans les pèlerins gagnaient Rome depuis l’Angleterre. Après avoir franchi la Manche, traversé le plat pays, l’Alsace et les Alpes, ils longeaient la Via Appia et rejoignaient le port de Brindisi. À partir des Pouilles ils entendaient bien gagner Jérusalem en Terre Sainte. Ce chemin portait le nom de Via Francegina.

Je vous invite à vous mettre dans leurs pas en empruntant l’Eurovelo 5 qui s’est directement inspirée de la via Francegina. Comme la véloroute s’étend sur plus de 3000 km, j’ai sélectionné pour vous deux portions extraordinaires. Intéressons-nous tout d’abord à celle qui relie Strasbourg à Bâle en Suisse. D’une part il s’agit d’une route parfaitement balisée. D’autre part, elle présente une géographie exceptionnelle avec la descente du Rhin, le canal de la Bruche, les vignobles alsaciens et les Vosges. Plus d’une fois en qualité de capitaine de route vous devrez descendre de bicyclette. En effet vous voudrez contempler ici une merveille de l’architecture romane, là une forteresse médiévale qui se détache dans le ciel…

Après avoir franchi la Manche, traversé le plat pays, l’Alsace et les Alpes, ils longeaient la Via Appia et rejoignaient le port de Brindisi.

Strasbourg.

À Strasbourg, capitale européenne la cathédrale s’observe également les soirs d’été alors qu’elle est superbement illuminée. De jour après avoir gravi les 330 marches qui vous séparent de la plateforme, vous jouirez d’une vue imprenable. En outre flânez dans la Grande Île inscrite au Patrimoine de l’UNESCO pour ses placettes, son quartier des orfèvres, sa Grand-Rue ou son quai des bâteliers. Au sein de la Petite France vous serez plongé dans un monde bucolique composé de maisons fleuries à colombages, canaux et écluses. Sur place si vous recherchez le meilleur point de vue, alors hissez-vous sur la terrasse du barrage Vauban qui domine Strasbourg. Enfin Neustadt autrefois allemande, inscrite également au Patrimoine mondial de l’UNESCO est tout aussi enchanteresse.

Rosheim.

Lors de notre échappée à vélo nous marquerons un premier arrêt à Rosheim. C’est que l’église saints Pierre-et-Paul constitue un monument roman par excellence. Attardez-vous devant les éléments architectoniques exceptionnels que forment ses sculptures et ses chapiteaux. Vous réaliserez à quel point ce style qui précède le gothique est épuré et mystique. Puis vient Obernai à la croisée de la route des vins, des Vosges et de la grande plaine rurale. Le chef-lieu veille sur ces cantons et les gastronomes sauront qu’une excellente bonne choucroute se déguste forcément à … Krautergesheim !

Obernai.

Pour terminer c’est à Obernai que sainte Odile vit le jour, présume-t-on, en 662. Si vous acceptez de vous écarter un peu de votre itinéraire, vous pourrez voir le Mont saint Odile, un lieu cher aux Alsaciens.
Autrefois un couvent, culminant à plus de 700 m, le Mont sainte Odile est entouré de forêts naturelles. Ne manquez pas le mur des païens qui date de 1000 ans avant JC en plus de la Chapelle et du tombeau de sainte Odile.

Laissez- moi vous parler de la patronne de l’Alsace. Odile de Hohenbourg fille d’Adalric, duc d’Alsace née aveugle, se voit rejetée par son père et cachée au monastère. Lors de son baptême elle recouvre néanmoins la vue et son frère Hugues la ramène à la maison. Afin d’éviter le mariage que son père lui impose elle s’échappe. C’est alors que miraculeusement un rocher s’ouvre devant elle… Son père attendri par l’intervention divine fonde pour elle le couvent dont elle sera la première abbesse.

Mittelbergheim.

Faites halte à Mittelbergheim dans le Bas-Rhin, l’un des plus beaux villages de France pour son église abbatiale saint Pierre-et-Paul consacrée par Léon IX en 1049. Mais par quel animal la crypte Romane en grès est- elle gardée? Par un ours! En outre elle possède un porche et une frise historique de 30 m de haut! Enfin vous y dénicherez une statue de la Vierge datant du XVI ème siècle et une chaire ancienne. Profitez- en pour faire une pause gastronomique au restaurant Am Lindenplatzel, une ancienne maison de vignerons au design urbain et à l’ambiance Stammtisch donc conviviale. Vous y essaierez le bäkeoffe élaboré à partir de 3 viandes: bœuf, agneau et porc ou les spätzles, mais qu’est- ce donc ?

Sélestat et Bergheim

À présent je vous suggère de faire un léger détour par Sélestat pour sa bibliothèque humaniste. Ici sont rassemblés 550 incunables, 2000 estampes et quelques 450 manuscrits. Parmi les ouvrages prestigieux se trouve un lectionnaire* mérovingien remontant au 7ème siècle. Hormis la bible de La Sorbonne du 4ème siècle, vous y dégoterez par exemple le Livre des Miracles de saint Foye. Il s’agit d’un manuscrit religieux relatif à la fondation du prieuré bénédictin de Sélestat. Il comporte des enluminures ornées de végétaux et de monstres fabuleux. Voici l’occasion unique de consulter un livre datant du Moyen Âge !

Bifurquez et poussez jusqu’au château du haut Königsbourg qui servit de modèle à Miyazaki et accueillit le tournage de la Grande Illusion. A la croisée des routes commerciales : blé, vin, sel et argent ce château fort est perché sur un éperon rocheux. Il possède une histoire riche de 900 ans. Tour à tour résidence des Hohenstaufen, Ducs de Lorraine, Habsbourg, il offre une vue sur la plaine alsacienne, les Vosges, la Forêt Noire et par temps clair … les Alpes! Au tournant du siècle Guillaume II lança des réparations ; le château avait été endommagé lors de la Guerre des 30 ans.

Le village de la route des vins d’Alsace, Bergheim dans le Haut-Rhin, se fit connaître pour ses procès de sorcières. Il faut savoir que des femmes furent accusées d’avoir pactisé avec le diable et finirent sur le bûcher. Au XVI ème siècle il suffisait de posséder un chat ou de détenir du millepertuis pour être suspecté de magie. Outre le musée des sorcières vous découvrirez des remparts avec des tours et un jardin d’agrément avec un tilleul vieux de 700 ans. À vous de le repérer !

Ribeauvillé.

En quittant la route, vous trouverez Ribeauvillé. Figurant également sur la route des vins la petite ville compte 5000 âmes. Hormis les 3 châteaux des seigneurs de Ribeaupierre, vous déambulerez entre ses ruelles et sa Grand-Rue bordée de bâtiments Renaissance. Ne manquez pas la Tour des Bouchers, l’ancien Corn Exchange* ou la maison des fiddlers*. En outre des visites gourmandes sont proposées pendant lesquelles vous goûterez la flammenküche ou la tarte aux quetsches! Enfin à l’intention des petits a été conçu un parcours intitulé « Sur la route des ménestriers », ces joueurs de musique instrumentale à qui on avait recours lors des occasions publiques.

Kaysersberg.

Kaysersberg, quel nom évocateur ! Situé sur la voie romaine entre l’Alsace et la Lorraine, à 12 km de Colmar, ce site fut autrefois un carrefour marchand. En premier lieu vous apercevrez son pont fortifié. De plus le regardeur est inévitablement frappé par le grès rose et sombre de son église de l’invention de sainte Croix. À l’entrée intéressez-vous à son Christ et à son portail roman. Une fois à l’intérieur vous admirerez son retable sculpté. À quelques pas de l’église, admirez dans la charmante rue principale la fontaine Constantin. Pour ma part, j’ai déniché ici de magnifiques boules de Noël dans un atelier de verrerie !

Turckheim.

Avez-vous entendu parler du veilleur de nuit de Turckheim? Si tel n’est pas le cas, je vous suggère de marquer un arrêt dans cette bourgade réputée pour ses vignobles. Mais où le rencontrer? Passée la Porte de France prenez à main droite et visez le Corps de Garde. Vous voici à l’office de tourisme! Sachez que sa tournée a lieu les soirs d’été à compter de 22h. Qu’apprendrez-vous lors de cette visite? Aïe, c’est que j’ai promis de tenir ma langue…

Colmar.

À quelques embardées de la véloroute, vous atteindrez la ville de Colmar proche de la frontière franco-allemande. Le plus intéressant, diront certains, est qu’on y produit du riesling et du Gewürztraminer ! Certes, mais la cité affiche des bâtiments de style Gothique et Renaissance. À ceci s’ajoute un musée balayant 7000 ans d’histoire: Unter den Linden. Par ailleurs l’architecture du musée signée Herzog et Meuron contraste avec le cloître médiéval qui renferme des Cranach et Holbein sans parler du fameux retable d’Issenheim !

À quelques embardées de la véloroute, vous atteindrez la ville de Colmar proche de la frontière franco-allemande.

Eguisheim.

Si vous disposez de temps et raffolez des villages alsaciens, Eguisheim au milieu de collines verdoyantes vous comblera avec ses maisons fleuries. Ne ratez pas le Manoir des Dîmes ou son église de grès jaune. Vous avez pris goût au vélo au point de ne plus vouloir quitter votre selle? Pour reprendre les mots de Pierre Sansot, anthropologue et philosophe qui fit l’éloge de la lenteur, c’est que « juché sur une bicyclette, vous aurez l’impression de rouler sur l’échine de la Terre. »

Lectionnaire: ouvrage liturgique
Corn Exchange: halle au blé
Fiddlers: violons

Connexion

[ultimatemember form_id="39601"]