fbpx
monastère sur un rocher en italie

Les Météores de Thessalie, en Grèce.

Interprète, descendante de capitaines au long cours, pilleurs d’épaves, armateurs, employés à la Compagnie des Indes, les étoiles s’étaient alignées pour que je taille la route et devienne Travel Planner. Ma marotte ? L’histoire de l’art...

Gretel Van Son

Un outremonde où les monastères sont suspendus au ciel…

L’histoire des météores.

Si votre fils s’endort comme le mien sous un ciel étoilé, il saura vous dire qu’un météore, c’est un phénomène lumineux de même ordre qu’une étoile filante. En l’occurrence il se produit lors de la chute dans l’atmosphère d’un corps solide venant de l’espace. Rien d’étonnant alors à ce que les habitants de Thessalie, une région au Nord d’Athènes aient employé le terme de meteora pour désigner ces sentinelles de pierre. Pas plus qu’ils n’aient adhéré à la légende selon laquelle ces roches auraient été envoyées sur terre pour que les ascètes puissent se retirer et prier.

D’après les géographes l’apparition de ces formations géologiques qui culminent à plusieurs centaines de  mètres de haut remonterait à quelque 60 millions d’années ! Si on écoute les historiens, les habitants se seraient plus tard réfugiés dans leurs anfractuosités lors des invasions celtique et ottomane. Par la suite des moines orthodoxes auraient bâti des lieux de prière au sommet des météores. À l’aide de nacelles reliées à des poulies ils ont apparemment acheminé les hommes et les marchandises ; des escaliers n’ont été aménagés qu’en 1920 !

Ces roches auraient été envoyées sur terre pour que les ascètes puissent se retirer et prier.

De nos jours ces lieux n’ont pas perdu leur âme sans parler des fresques et des icônes de l’art post-byzantin réalisées à l’or fin. Fort heureusement les monastères toujours en activité font l’objet d’une inscription au Patrimoine de l’Unesco et sont à ce titre protégés. Parmi les 24 monastères existants 6 seulement peuvent être visités. Répartis sur une boucle longue de 17 km au-dessus du village de Kalamanka, ils vous blufferont. S’ils accueillent principalement des estivants, je vous recommande, pour ma part, de les voir dans le silence de la neige pour une plus grande spiritualité…

Une expérience unique.

Le Grand Météore.

Prenons de la hauteur au Grand Météore autrement nommé monastère de la Transfiguration. Il a été construit  sur une plate-forme à 600 m du sol et offre par conséquent une vue ver-ti-gi-neu-se ! Fondé en 1356, il fut remanié et agrandi. Toutefois, il connut ses plus beaux jours au XVIe siècle lorsque Théophane le Crétois y réalisa d’incroyables fresques. Venu du Mont Athos, ce peintre s’illustra en Thessalie, vous reconnaîtrez son œuvre aux couleurs bigarrées qu’il utilise et qui confèrent à son œuvre une certaine vivacité.

Varlaam.

Si vous souhaitez élever votre âme, il vous faudra grimper 197 marches et vous visiterez le deuxième plus grand monastère de la région qui héberge à nouveau des moines depuis 1961. Deux frères choisirent d’y observer l’ascèse et ils furent bientôt rejoints par toute leur famille ! Outre le musée qui renferme des reliquaires placés dans l’ancienne cuisine, vous remarquerez la présence d’un monte-charge qui date de 1536 ! Pour terminer ne ratez pas la barrique située dans le cellier d’une contenance de 13000 l ! 

Agios Nikolaos.

Certes la marche d’approche s’effectue dans un relief accidenté mais en sous-bois ! Vous vous souviendrez de ce monastère sur 3 étages à plusieurs titres. D’une part Théophane apposa son monogramme en bas de ses fresques ce qui était inhabitue. D’autre part, il subit une histoire mouvementée. Au tournant du XXème siècle, il était pratiquement abandonné et ne comptait plus que 5 moines. En 1941 il fut bombardé, bien évidemment ses fresques ont été magnifiquement restaurées !

Roussanou.

À présent je vous emmène au monastère de sainte Barbara. N’a-t-on jamais vu un lieu de prière plus perché, plus réduit ? Laissez-moi vous expliquer… Ici vivaient les stylites, des ermites du début du christianisme qui plaçaient leur cellule au sommet d’une colonne. Ils pouvaient ainsi se rapprocher de Dieu pour prier. Cette position inconfortable les empêchait de dormir ; c’est qu’ils entendaient prier jour et nuit ! De plus ce monastère possède une autre originalité : il fut remis en état par une religieuse qui réunit des fonds auprès des Grecs exilés aux Etats-Unis !

Aghia Triada.

Aghia Triada ou la Trinité. Sans même le savoir vous avez aperçu les 140 marches que les pèlerins empruntent dans le James Bond « Rien que pour vos yeux » interprété par Roger Moore et Carole Bouquet. C’est au moyen d’un téléphérique que les moines, quant à eux, gagent le couvent aujourd’hui. Si ce lieu jouit d’une aura particulière, c’est qu’il est le plus ancien (14 e). Bien que son trésor semblait à l’abri dans une niche de sa chapelle, il a été pillé par les Nazis !

Ici vivaient les stylites, des ermites du début du christianisme qui plaçaient leur cellule au sommet d’une colonne.

Agios Stefanos.

Tout à côté se trouve Agios Stefanos ou le monastère saint Etienne qualifié de « couvent royal ». Cette fois-ci  c’est un ouvrage moderne qui vous permettra de rejoindre le météore ! En outre, vous serez surpris d’apprendre qu’il s’agit d’un monastère de femmes. A ce propos elles dirigent un atelier d’icônes que vous pouvez très bien visiter. Le Catolicon (église) contient des reliques d’un saint et qu’on exhibe lors des processions, je ne vous en dis pas plus… Vous contemplerez l’iconostase, un extraordinaire foisonnement d’animaux et végétaux qui a nécessité 10 ans de travail !  

Connexion

[ultimatemember form_id="39601"]