temple d'or sous la neige

Le tour du Japon en 20 jours.

Interprète, descendante de capitaines au long cours, pilleurs d’épaves, armateurs, employés à la Compagnie des Indes, les étoiles s’étaient alignées pour que je taille la route et devienne Travel Planner. Ma marotte ? L’histoire de l’art...

Gretel Van Son

Le dépaysant pays du soleil levant.

Vous êtes un fervent lecteur de Murakami, vous lisez les comics de Taniguchi, vous aimez les films d’animation de Miyazaki, le Japon est une destination sur mesure pour vous ! Sautez le pas et embarquez pour une autre planète. Il est probable que vous perdrez vos repères. Pour autant vous vous sentirez à votre aise. C’est que les tours opérateurs oublient parfois de vous dire l’essentiel. On part au Japon pour les gens qui sont extraordinaires. Vous verrez bien, ils vous escorterons jusqu’à votre hôtel, vous abriteront sous leur parapluie, vous vivrez une expérience unique !  

Tokyo.

Pour démarrer votre voyage, je vous propose Tokyo. Prenez de la hauteur et embrassez vue vertigineuse sur la capitale nippone. Pour cela il vous suffit de vous hisser au sommet de Tokyo Sky Tree. Cette tour de radiodiffusion de 634 m de haut édifiée en 2012 constitue la plus grande structure autoportante au monde. Voici un bâtiment futuriste situé à Sumida qui contraste parfaitement avec l’arène de sumos Ryogoku Kokugikan située à quelques encablures ! Comme quoi vous voilà transporté dans un pays où se côtoient tradition et modernité !

Question tradition, je vous recommande vivement le musée Edo-Tokyo consacré à l’histoire du Japon et plus précisément à sa période Edo : 1603-1867. Grâce à ce lieu bien conçu et interactif vous obtiendrez quelques clés qui vous aideront à lire cette culture tellement mystérieuse et attirante.
Profitez de votre séjour à Tokyo pour vous immerger dans le monde parallèle des geeks. Dans le quartier de Akihabara, les amateurs de photo découvriront émerveillés les 8 étages où s’étalent les appareils du grand magasin à Yoobashi Camera. Vous vous attarderez dans les salles de jeux d’arcade. Vous perdrez la boussole au côté de jeunes gens habillés en cosplayers. Si vous voyagez en famille, je vous garantis que vos enfants seront happés par l’ambiance électrique qui y règne ! Savez-vous quoi ? Vous pouvez pousser le jeu à ses limites en faisant du karting en combinaison de Mario. Déjeunez ensuite d’un ramen de qualité que vous pourrez commander depuis le distributeur placé à l’extérieur !

Si tu es pressé, fais un détour.

Proverbe japonais

Ceux qui ont vu Lost in Translation ont en mémoire ce croisement de passages cloutés inoubliable. Voici Shibuya au sortir de la gare ferroviaire éponyme. Si vous vous souvenez bien, l’un d’entre eux se pratique en diagonal! Ce qui le rend unique est qu’il est emprunté quotidiennement par des millions de personnes. Autant dire que je ne vous le conseille pas par temps pluvieux lorsque les parapluies achetés à la hâte viennent s’entrechoquer !

À quelques pas de là vous marquerez un arrêt devant la statue de chien Hachiko. Les Tokyoïtes vénèrent cette sculpture de chien et se font volontiers photographier devant. Êtes-vous familiers de sa légende? L’animal fidèle est venu chercher son maître à la gare pendant 10 ans alors que ce dernier était mort.

Vous vous passionnez pour les sanctuaires shintoïstes ou les temples bouddhistes, qu’à cela ne tienne, Tokyo en compte de nombreux : Meiji, Senso-Ji ou Asakusa-Jinja…. À présent accompagnez-moi aux abords de la gare de Shinjuku. Je vous présente un endroit authentique. Vous serez surpris de voir comment cet endroit se métamorphose à la tombée de la nuit lorsque les salary men sortent du travail. Vous serez surpris de constater que les Japonais se départissent parfois de leur réserve  et comment… Vous déambulerez dans le « quartier des délices » ainsi surnommé pour ses restaurants et vous vous régalerez d’excellents sushis. La Golden Gai, la rue la plus emblématique en regorge et les lampions rouges vous signalent leur présence.

Autre quartier incontournable de la capitale japonaise est celui de Ueno. Le parc constitue un must pour tout voyageur en quête de nature. À ce propos les locaux  joggers s’y donnent rendez-vous pour un jogging matinal ou un pique-nique en famille. Vous contemplerez les érables rouges, les cerisiers en fleur au printemps -attention uniquement 15 jours par an et la nature n’est pas toujours prévisible. L’étang et ses nénuphars vous réserveront une belle surprise. Le jardin renferme également le Ueno-koen, un temple dont le nom signifie cadeau impérial et qui se révèle particulièrement fréquenté par la jeunesse branchée.

Akasaka, ce quartier haut de gamme composé d’ambassades et de restaurants chics vous ravira lors de votre circuit à Tokyo. En effet, vous  y dénicherez la «  pente rouge », cette fameuse allée de toriis que vous ne résisterez à mitrailler à l’aide de votre téléphone. En outre, vous y ferez peut-être la rencontre des geishas magnifiquement apprêtées . Ce quartier abrite en effet les maisons de thé qu’elles regagnent à la nuit tombante.   Fans de Miyazaki, du château ambulant, du voyage de Chihiro ? Planifiez une visite du musée Ghibli. Le maitre de l’animation japonais a conçu un lieu à l’image de son univers onirique. Vous serez accueilli par Totoro, vous grimperez un escalier en colimaçon, vous visionnerez un court-métrage. Vous pourrez en toute tranquillité consulter les story-boards. Avant de partir, n’oubliez pas de jeter un œil au gigantesque robot perché sur le toit !

NB : Odaïba vous épatera. S’agissant d’une île artificielle vous la gagnerez en monorail. Certes le lieu se révèle être un temple de la consommation, pourtant il comporte aussi des immeubles à l’architecture contemporaine.  
A moins de 2 heures de Tokyo se dresse le Mont Fuji. Comment imaginez des vacances au Japon sans voir ou ne serait-ce apercevoir cette montagne mythique ? Le point culminant du Japon à plus 3700 m d’altitude n’est pas réservé aux spécialistes du trekking. Une cabine vous permettra de rejoindre un point de vue et de faire de beaux clichés. Si le ciel est dégagé vous vivrez un temps à part que les Japonais ont l’habitude de nommer « le goraikô ». Une fois redescendu, vous ne manquerez pas de contempler les estampes d’Hokusaï . Personne n’a sû rendre comme lui les différentes variations de Fuji-san suivant les saisons.

De Nikko à Takayama.

Aux portes de Tokyo, faites une excursion à Nikko qui vaut bien le détour.  Accessible en train, le lieu n’offrant pas beaucoup d’hébergements, prévoyez une excursion à la journée. Il est fort à parier que vous découvrirez ce sanctuaire niché en petite montagne sous la pluie! Remontant de la période Edo, il est représentatif de cette époque où cohabitaient shintoïsme et bouddhiste. Quelle splendeur que ces toits, ces corniches décorées à la feuille d’or ! Outre sa porte sacrée, vous aurez le bonheur de pénétrer dans les intérieurs, puis vous traverserez une cédraie et vous pousserez jusqu’au tombeau de la dynastie au sein d’un parc boisé.

Autre lieu, autre histoire. Voici venir le château médiéval Matsumoto dit le «corbeau noir » , dans la préfecture de Nagano. L’ascension jusqu’au donjon- vous devrez gravir les 5 étages qui vous séparent du donjon au 5 ème étage à l’aide d’échelles de meunier sera amplement récompensée ! En effet vous embrasserez un panorama à couper le souffle sur la région environnante environnante. De plus, vos enfants auront tout loisir d’admirer les armures de shogun ainsi que l’armurerie !

Les Alpes Japonaises constituent le centre d’attrait suivant et ne s’adresse pas aux simples randonneurs. N’hésitez pas à faire halte à Takayama, carrefour de l’artisanat et à arpenter ses ruelles à la recherche d’un souvenir. Vous craquerez pour une bouteille d’authentique saké, un objet à l’effigie d’un chat, un cerf-volant ou des baguettes peintes à la main. Vous pourriez en profiter pour vous baigner dans les sources naturelles, les onsen.

Kyoto.

Kyoto sur l’île de Honshu mérite bien qu’on lui consacre 5  jours. Laissez-moi vous accompagner dans l’ancienne capitale du Japon qui vous dépaysera ne serait-ce que par sa cuisine kaiseki. Vous irez de découverte en découverte dans cette ville chargée d’histoire. Bien entendu vous vous extasierez devant Kinkaku-ji, le Pavillon d’Or et son étang. Vous vous souvenez la première page de couverture du roman Le Pavillon d’Or de Mishima, vous y êtes ! Et quelle brillance ce toit doré qui se détache dans la pâleur du ciel.  

Vous avez vu en photo cette allée de torii, ces portails qui serpentent faits de bois laqué oranger ? C’est ici que vous la retrouverez, à Senbon torii et vous en serez quittes pour une photo, que dis-je une avalanche de déclics. Au total ce sont non moins de 12 portails répartis sur une colline qu’on parcourt pour le plus grand plaisir des yeux.

De même rendez-vous à l’ensemble de temples de Riyoan-ji pour expérimenter le jardin zen. Vous serez surpris par le dépouillement du lieu et le recueillement des visiteurs. L’architecture du jardin est conçue selon des principes qu’il convient de respecter scrupuleusement. Ainsi chaque élément est-il visible depuis un autre…Jusqu’au ratissage matinal des graviers obéit- il à une esthétique précise.

Mieux vaut voyager plein d’espoir que d’arriver au but.

Proverbe japonais

Cependant ma préférence va immanquablement au temple sur pilotis de Kiyomitsu- Dera qui forme un lieu de pèlerinage. Les plus aventureux entreront dans l’utérus et feront un vœu. Voilà l’occasion de croiser des Japonaises dans leur kimono aux couleurs bigarrées. Si vous voyagez à Pâques, peut-être aurez-vous la chance de connaitre ce lieu lors de la floraison des cerisiers.

Le quartier de Gion s’avère idéal pour marquer une pause déjeuner avant de pénétrer dans la bambouseraie de Arashiyama. Si elle vous rappelle quelque chose, c’est que le film Le Tigre et le Dragon y fut tourné. Le soleil qui peine à filtrer à travers les arbres confère à l’endroit une ambiance mystérieuse. Malheureusement il est probable que vos clichés ne seront pas à la hauteur du lieu !

De Nara à Miyajima.

Nara, la perle rare. Y a-t-il un bouddha plus gigantesque que cette statue de bronze et de laque? Rien d’étonnant à ce que Daibutsu soit inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Cet endroit qui servit de foyer d’art et d’école bouddhique remonte au VIIIème siècle. Toutefois comme beaucoup de temples au Japon il a été reconstruit en empruntant des pièces à d’autres temples, pourtant c’est pratique courante au Japon. Par ailleurs vous aurez la surprise d’y remarquer la présence de faons qui se mêlent aux touristes.

Le torii flottant de Miyajima attire de nombreux visiteurs. Il s’agit d’un portail d’un temple. Ce qui le caractérise est qu’il n’est pas enfoncé dans le sable mais plutôt posé dessus. De fait c’est grâce à sa masse qu’il se tient debout. Laqué vermillon, il tranche avec le bleu de la mer et le vert des forêts. Il  se détache alors donnant l’impression qu’il flotte littéralement.
À Hiroshima vous ne ferez pas l’économie du dôme de la Paix éventré et calciné mais seul vestige du bombardement. Si vous n’êtes pas accompagné par vos chères têtes blondes, faites un saut au musée dédié aux victimes de 1945.

NB: pour mémoire, la période Meiji succède à l’Ere Edo et termine en 1912. Durant cette période le Japon met fin à son isolement et se modernise.  

Profitez de l’automne au Japon

Pour une offre personnalisée, contactez nos travel planners spécialistes du Japon !

  • Inscription
Mot de passe perdu ? Veuillez saisir votre adresse email. Vous recevrez un lien afin de créer un nouveau mot de passe par email.