fbpx

Le Mont saint-Michel : des hommes et des dieux.

Interprète, descendante de capitaines au long cours, pilleurs d’épaves, armateurs, employés à la Compagnie des Indes, les étoiles s’étaient alignées pour que je taille la route et devienne Travel Planner. Ma marotte ? L’histoire de l’art...

Gretel Van Son

Une merveille naturelle et architecturale.

Quelle ne fut pas ma surprise à la vue d’une affiche du Mont saint Michel dans une épicerie de l’île de Naoshima au Japon ! Le Mont exerce une authentique fascination sur les étrangers qui voient en lui une montagne magique. Classé depuis 1979 au Patrimoine Mondial de l’Unesco, il recouvre en 2015 son caractère maritime tandis qu’il est menacé d’ensablement. Il est alors doté d’une passerelle submersible, une merveille d’architecture. Afin de renouer parfaitement avec son identité profonde, je vous invite à l’aborder à pied. À ceux que l’aventure effraie, je propose par ailleurs une activité culturelle : les Nocturnes de l’Abbaye, un son et lumières qui sublime les lieux.

Classé depuis 1979 au Patrimoine Mondial de l’Unesco, il recouvre en 2015 son caractère maritime tandis qu’il est menacé d’ensablement.

Un paradis pour les amoureux de la faune et de la flore.

Rien ne rivalise avec l’approche du Mont à la manière des pèlerins au Moyen Âge, pour en percevoir les différents éclairages. Comme en Angleterre, la baie du Mont qui s’étale de Granville à Cancale sur 500 km 2 accuse des variations météorologiques… Pour effectuer la traversée à pied, il vous faudra plus que retrousser votre pantalon puisque vous traverserez des bras de rivière avant d’atteindre le Mont. Par conséquent enfilez votre maillot de bain sous vos vêtements et pensez aux jumelles. Car  vous aurez beaucoup à voir sur ces grèves et ces sables mouvants. Bien évidemment vous aurez loué les services d’un guide passeur. Vous craignez de vous enliser dans ce matelas d’eau ? Impossible ! Grâce à la poussée d’Archimède vous ne vous enfonceriez que jusqu’aux cuisses ! Il faudrait que vous soyez seul et surtout que la marée monte subitement !

Vous pensez avoir aperçu des phoques ? Vous ne souffrez pas d’hallucinations ; depuis les années 80 vit ici une colonie d’une soixantaine d’individus. Sur place fraient également des dauphins sans parler des poissons migrateurs tels que le saumon ou l’anguille. Trois facteurs expliquent que ces eaux soient foisonnantes : la présence d’estuaires, un fort marnage* et les grandes marées. En franchissant les cours d’eau, de petits poissons pourraient bien vous chatouiller les jambes : les mulets !

Une aventure gastronomique.

Avez-vous déjà goûté la poutargue ou les œufs de mulet râpés sur vos pâtes ? Si tel n’est pas le cas, je vous le recommande vivement car c’est  délicieux…Un fois au Mont, poussez jusqu’à Cancale et off rez-vous une bourriche d’huîtres sur le port. À moins que vous ne préfériez déguster un tourteau au sein d’un vivier à la Ferme des Nielles à saint Coulomb. Rien de tel que choisir les fruits de mer que vous allez consommer ! Et puis vous serez installés en extérieur et profiterez de la lumière mystique qui baigne la région.  

Une histoire complexe et riche.

Entre Mer et Ciel, c’est le nom donné à cette troisième édition des Nocturnes de l’abbaye, un spectacle estival qui combine jeux de lumières, effets sonores et  projections vidéo. À cette occasion les amoureux d’histoire perceront les secrets du Mont dans un cadre surnaturel.

Pourquoi les Bretons revendiquent-ils cette montagne sacrée qui relève géographiquement de la Normandie ? Qui eut l’idée de s’établir sur ce piton rocheux battu par les vents ? Comment comprendre l’attitude guerrière de l’archange saint Michel ? Pourquoi le Mont fut-il qualifié de Cité des Livres ? L’abbaye domine le mont à 80 m de haut et elle renferme la merveille, de quoi parle-t-on au juste ? Qu’advint-il du Mont lorsque les Anglais s’emparèrent de la Normandie pendant la Guerre de Cent Ans ? Et à quelle époque le Mont servit-il de prison ? Quand retrouva-t-il sa destination religieuse ? Fait-il l’objet d’une protection de la part des monuments historiques ? La digue-promenade qui existait, qui l’aménagea ? Autant de questions auxquelles on vous répondra de manière ludique et vous sentirez planer la présence de ceux qui occupèrent les lieux…

Une île avant tout.

Depuis 2007, des campagnes de restauration avaient été menées de manière que le Mont retrouve son insularité. Il aura fallu 10 ans d’études et autant d’années de travaux pour conjurer l’ensablement dont était victime le Mont et le faire redevenir une île. Le pont-passerelle sur pilotis- un ouvrage d’art de l’architecte allemand Feichtinger se veut submersible. Le nouveau barrage aménagé dans le cadre du projet sert, quant à lui, différents objectifs. D’ une part il permet de réguler les eaux du fleuve et d’éviter les inondations, d’autre part, il génère un courant hydraulique dans le fleuve ce qui provoque une érosion du sédiment à l’origine de l’ensablement. À lire les grands auteurs, on comprend combien le caractère insulaire du Mont a germé il y a longtemps dans les esprits:

Le Mont saint Michel est pour la France ce que la grande
Pyramide est pour l’Egypte.
Il faut le préserver de toute mutilation,
Il faut que le Mont saint Michel reste une île,
Il faut conserver à tout prix cette double œuvre de la
Nature et de l’art.

Victor Hugo ; Actes et Paroles depuis l’Exil (1884)

Marnage : dénivelé entre marée haute et marée basse

Connexion

[ultimatemember form_id="39601"]