Art moderne jaune et noir

Le MAM, l’aventure continue…

Interprète, descendante de capitaines au long cours, pilleurs d’épaves, armateurs, employés à la Compagnie des Indes, les étoiles s’étaient alignées pour que je taille la route et devienne Travel Planner. Ma marotte ? L’histoire de l’art...

Gretel Van Son

Depuis l’été 2018 aucune exposition n’avait lieu au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris. Or c’était pour une excellente cause, le musée logé dans l’aile Est du Palais de Tokyo faisait peau neuve. Le 11 octobre dernier après une campagne de rénovation, il accueillait ses premiers visiteurs. Le parcours était devenu à la fois plus lisible et plus immersif. À croire que les conservateurs avaient perçu nos attentes les plus secrètes. Rappelons que le bâtiment de style Art Déco fut imaginé pour l’exposition universelle de 1937.

L’architecture joue un rôle essentiel le dans un lieu culturel. Certes on a conservé l’esprit authentique de la construction mais on a repensé les espaces. Le nouveau musée été conçu de manière à offrir une meilleure déambulation et une plus grande accessibilité. Ainsi a-t-on choisi d’exploiter l’espace libre. C’est pourquoi on a créé une double mezzanine vers le restaurant situé à l’étage et à la librairie au sous-sol. De nouvelles salles ont vu le jour ce qui a pour effet d’agrandir la surface d’exposition. Désormais sont proposées quelques 15 000 œuvres.

Le nouveau musée été conçu de manière à offrir une meilleure déambulation et une plus grande accessibilité.

Grâce à une muséographie unique la progression se veut à la fois chronologique et thématique. En suivant La Vie Moderne, vous parcourrez l’histoire de l’art à travers 500 toiles maîtresses. Au gré du temps, différentes donations sont venues enrichir le fonds du musée: Vollard, Girardin, Amos et Henry-Thomas. Par conséquent vous aurez tout loisir d’admirer des chefs-d’oeuvre inoubliables de Braque, Léger, Picasso, … Votre regard voyagera de la danse de Matisse à la fée- électricité de Dufy. En outre sont données à voir des œuvres d’art contemporain de grande qualité : Zaou Wou Ki

À l’occasion de sa réouverture le musée expose 300 œuvres de Hans Hartung, cette figure emblématique de l’abstraction. Cet événement intitulé « La Fabrique du Geste » réserve une belle surprise quand on songe que la dernière rétrospective de l’artiste remonte à 1969. A cet effet, le commissaire d’exposition a souhaité présenter toutes les facettes de la création protéiforme de l’artiste : photographies, œuvres graphiques… Saviez-vous que Hartung avait montré la route à une génération d’artistes tels que Soulages qui revendique volontiers cet héritage.

Par ailleurs, connaissez- vous le peintre chinois Peng Wan-Ts et son fameux « Banquet » ? Je vous le recommande, allez le découvrir. L’artiste asiatique qui s’est établi en France dans les années 60 a tissé un lien particulier avec notre pays. Afin de réaliser ce tableau qui l’a occupé pendant 25 ans, il s’est inspiré des rencontres qu’il a faites. S’agissant de l’anniversaire de ses 80 ans, le MAM a décidé d’organiser une exposition en son honneur.

peinture
Fan de peinture ?

Pour terminer, profitez-en pour jeter un coup d’œil à la collection Lafayette Anticipations qui propose un tour d’horizon de la création artistique contemporaine. Vous serez séduit par les 300 toiles ou installations qui composent cette exposition. Planifiez une visite en famille dans ce haut lieu de la culture, vous ne serez pas déçu. Bien entendu vous pouvez assister à des visites guidées, des conférences ou même participer à des ateliers. Pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer, le site du musée comporte des documents en ligne que vous pouvez consulter.

  • Inscription
Mot de passe perdu ? Veuillez saisir votre adresse email. Vous recevrez un lien afin de créer un nouveau mot de passe par email.