Comment devenir coach voyage auto-entrepreneur ?

Main image of article: Comment devenir coach voyage auto-entrepreneur ?

Pourquoi devenir coach de voyage ?

Coach de voyage, c'est un métier très riche. On voit beaucoup de monde, on rencontre beaucoup de gens, on visite beaucoup de pays et on est indépendant. Le problème c'est que c'est un véritable labyrinthe administratif, un risque financier. C'est une véritable transformation professionnelle. Alors par où commencer ? Combien ça coûte ? À qui s'adresser ? Et surtout, quels sont les meilleurs outils techniques réussir cette transformation professionnelle et devenir un véritable coach de voyage ? Comment devenir un bon coach de voyage ? Quels sont les meilleurs logiciels de création de voyages ?

Pourquoi solliciter un coach en voyage

Aider les gens à créer leur voyage sur mesure, c'est un très beau métier. C'est un métier qui fait rêver et en même temps, c'est un métier qui, effectivement, peut être un peu compliqué à gérer puisque dès le départ on est en indépendant, et donc on doit tout gérer : l'administratif, la comptabilité, la partie financière, la trésorerie également, prévoir de payer, par exemple, des acomptes, etc. On doit gérer beaucoup de tâches administratives, comptables et financières, ou encore juridiques. Quand on est coach de voyage, d'un côté on a un métier qui, sur le papier, paraît sympa et simple, parce qu'on vend du rêve et on aide les gens, justement, à réaliser leur rêve de tel ou tel voyage. Et de l'autre on ne se rend pas toujours compte quand on démarre qu'il y a beaucoup d'administratif, de démarches à faire, surtout au début, et ensuite qu'il faut tout simplement prendre l'habitude de les faire régulièrement.

Quelles sont les étapes pour devenir coach de voyage ?

Quelle est la législation autour de l'activité de coach de voyage ?

Même au-delà des questions de gestion de la structure professionnelle, il existe un grand nombre de règles à respecter, par exemple à cause de la réglementation des activités touristiques. Donc, ce qu'il faut savoir, c'est que d'abord pour être coach de voyage, il faut au minimum être auto-entrepreneur. Et avoir déclaré une activité de conseil en tourisme ou de prestation de services qui permet de créer des itinéraires sur mesure pour ses clients voyageurs. Le coach de voyages auto-entrepreneur indépendant va souvent utiliser son propre outil technique, son propre site Internet, pour essayer de se faire connaître.

Et là aussi, c'est un peu compliqué. Donc, il y a deux aspects un peu compliqués, un peu difficiles à mettre en place au début. C'est la partie administrative et réglementaire comme on l'a déjà vu, et c'est la partie technique, la prise en main et l'utilisation technique du site Internet ou de la plateforme qui va permettre de créer et présenter ses itinéraires de voyages sur mesure. Et puis vient la question de la promotion. Est-ce que ce même outil, cette même plateforme de création des séjours peut aussi être celle qui va permettre de se faire connaître ? Sur Internet, c'est tellement compliqué d'avoir de la visibilité, même si on a une spécialité précise, qu'il faut bien faire attention à la gestion de sa visibilité et de la promotion de son activité. Car c'est un métier !

Faut-il se fier au coach voyage ?

La plupart des coachs de voyage sont auto-entrepreneurs et ne sont pas forcément conscients des risques qui sont liés au fait d'organiser des voyages à l'étranger dans des destinations dans lesquelles il y a des risques ou avec, par exemple, des activités sportives pour lesquelles il y a des risques pour le voyageur. À priori, lorsque l'on donne des conseils et qu'on se limite à donner des conseils sans faire aucune réservation, on n'est pas responsable des prestations réservées puisque ce sont les voyageurs qui le font eux mêmes. Mais on doit se couvrir aveec une assurance responsabilité civile professionnelle pour éviter les mauvaises surprises...

Quels sont les problèmes qui peuvent être rencontrés par le voyageur ?

Même quand on donne des simples conseils, on est quand même responsable d'avoir donné des conseils. C'est quelque chose qui peut être retenu en justice et du coup, il faut quand même prévoir d'être couvert en cas de dommages, par exemple, subis par les voyageurs à qui on a proposé un itinéraire. Donc le minimum, de notre point de vue, c'est d'avoir une assurance responsabilité civile professionnelle qui couvre bien les destinations vers lesquelles on envoie des voyageurs pour lesquels on souhaite créer des itinéraires de voyage sur mesure. Parce qu'au moins, avec cette assurance responsabilité civile professionnelle, on est couvert en cas de pépin, tout simplement.

Il peut y avoir des problèmes au moment de la réservation, des problèmes de disponibilité ou tout simplement des arnaques. Cela arrive, même si c'est exceptionnel. Et il peut y avoir tout simplement des pépins sur place. Par exemple, quelqu'un qui se fait une fracture à l'occasion d'une excursion ou de la pratique d'un sport. Souvent, on profite d'un voyage à l'étranger pour essayer un sport qu'on n'a jamais fait en France et on peut se blesser. Ou on peut vouloir essayer un sport spécialement extrême. Donc, il faut être couvert pour ça. C'est le minimum, même si on se contente de vendre des prestations de création d'itinéraires sur mesure sans faire aucune réservation.

Quelle est la responsabilité du créateur de voyages lorsqu'il réserve une prestation ?

Le problème, au delà de ces bases, c'est que la plupart des créateurs de voyages indépendants ne se rendent pas bien compte de leur responsabilité en tant qu'intermédiaire ou tiers de confiance. Et souvent les clients leur disent réserver telle ou telle prestation, telle ou telle activité. Et donc, on va dans Booking et souvent même on est affiliés, ce qui nous permet d'avoir une petite commission en retour. Et en fait, on travaille de manière totalement illégale sans forcément en avoir conscience. Il faut le savoir parce qu'en France, réserver pour un voyageur nécessite d'avoir une licence agent de voyage, et de faire toutes les démarches pour obtenir cette licence. Quand on fait une réservation pour le compte du client, non seulement dans certains pays comme la France, c'est illégal de le faire si on n'a pas de licence, mais en plus, on revend finalement cette prestation aux clients et on achète la prestation pour le compte du client.

La différence entre le conseil et la réservation de prestations

On est donc responsable finalement de la bonne fin de cette prestation, c'est à dire que cette prestation soit bien livrée aux clients et qu'ils en soient satisfaits. Donc là, en plus des risques de pépins ou de dommages subis par les voyageurs sur place, on a cette responsabilité que la prestation, qui a lieu plus tard en général, ait bien lieu comme prévu. Et ce même si c'est dans 6 mois ou plus ! Et on porte cette responsabilité dès qu'en faisant des simples conseils on décide d'aider ses clients à réserver en plus. On est vraiment responsable de la prestation sur place, que ce soit un hôtel, une excursion, une activité ou même une location de voiture, tout simplement.

Imaginons, par exemple, que l'activité du créateur de voyages s'arrête entre le moment où il a réservé pour un client en janvier, et le moment où le client part en juillet. Eh bien, il faut pouvoir rassurer les clients et leur dire que même si son activité s'arrête, ils auront la garantie d'avoir leur prestation une fois sur place. Donc, il faut être capable de produire des garanties. Il faut que les voyageurs, même s'ils ne sont pas sûrs que l'activité de leur créateur de voyages va pouvoir forcément continuer, sachent qu'ils seront pris en charge quoi qu'il arrive à destination. Il faut donc être certain que dans le laps de temps entre la réservation pour les gens et le moment où ils partent en voyage, ils soient "livrés", c'est à dire qu'ils soient pris en charge sur place et cela n'est possible qu'avec ce qu'on appelle des garanties financières.

La garantie financière, cela doit être assuré aux voyageurs, en plus de la responsabilité civile professionnelle. Les deux ensemble sont obligatoires en France pour pouvoir demander la licence d'agent de voyage qui permet de réserver des prestations touristiques pour le compte de ses clients. D'un côté, l'assurance de responsabilité civile professionnelle, de l'autre la garantie financière de bonne fin de la prestation et surtout de prise en charge des clients sur place en cas de défaillance financière de l'autoentrepreneur ou du créateur de voyages . Ces deux éléments sont donc obligatoires pour pouvoir faire la demande d'immatriculation auprès d'Atout France et tout simplement obtenir la licence et être reconnu en tant qu'agent de voyage.

L'assurance d'un coach voyage

Donc, dans tous les cas, même si on conseille des voyageurs sans réserver pour eux, il faut au minimum avoir une assurance responsabilité civile professionnelle. Pour résumer, à partir du moment où le créateur de voyages réserve pour le compte de ses clients, il faut avoir carrément la licence. Et dans la plupart des pays, il y a une réglementation assez stricte qui fait que, justement, on peut protéger les consommateurs contre tous les types d'arnaques, puis aussi contre finalement des personnes qui lancent une activité de manière de manière courte, limitée, de court terme et qui ne sont pas forcément au rendez-vous des réservations quelques mois plus tard, au moment où les voyageurs partiront.

La solution est une plateforme de création de voyages tout en un qui assure la gestion des réservations

Une fois qu'on a passé ces étapes et qu'on s'est posé ces questions, cela reste une bonne idée de créer son activité de créateur de voyages car l'activité en elle-même est conviviale et gratifiante. Tout simplement parce qu'effectivement, on fait ce qu'on aime et c'est pour ça qu'il y a beaucoup de gens passionnés de voyage, découverte et culture, et qui souhaitent développer leurs compétences de créateur de voyages. Et à partir de là, il y a des outils qui permettent justement de passer ces étapes et d'être couvert en termes d'assurance et de ne plus avoir besoin, justement, de se demander si on va pouvoir réserver pour ses clients ou pas.

L'application de voyage gratuite Vialala

La plateforme Vialala, que nous avons créée, permet justement ceci, c'est à dire que nous avons ce statut et cette licence d'agences de voyages. Passer par la plateforme Vialala pour proposer ses services de créateur de voyages, cela permet effectivement de pouvoir créer son activité de coach de voyage indépendant, et de décider de travailler d'où on veut. On peut faire le métier qu'on aime. On peut discuter avec ses clients voyageurs, aller les chercher sur Internet, les réseaux sociaux et autres. Et une fois qu'un futur voyageur est intéressé pour créer un voyage avec le trip planner, il ou elle leur propose de communiquer autour d'un projet de voyage qui comprend un devis personnalisé prestation par prestation, et tout simplement la possibilité d'échanger jusqu'à la réservation de chaque dossier, si besoin en gérant les différents participants du voyage.

C'est donc un outil qui permet justement de gérer tous les paiements. La plateforme gère pour les créateurs de voyages les paiements des clients, y compris avec gestion des acomptes et des soldes, mais aussi les paiements des fournisseurs selon la même logique. Et comme la gestion du contrat de voyage est côté Vialala, la plateforme évite aux créateurs de voyages toutes ces démarches administratives et juridiques qui peuvent être un peu fastidieuses puisque. Justement, Vialala propose de couvrir tous les itinéraires qui sont fabriqués par des créateurs de voyage grâce à la licence d'agence de voyages Vialala et au suivi personnalisé de chaque dossier, et de tous les voyageurs. Grâce à la responsable et à l'assurance responsabilité civile professionnelle de Vialala et à la garantie, justement, chaque prestation réservée sera bien "livrée".

La garantie Atout France

Pour résumer, c'est une chance de pouvoir créer son activité de coach de voyage indépendant. Il faut faire effectivement attention au moment du démarrage, à tout ce qui est obligations réglementaires et aussi assurances pour couvrir les voyageurs. Et à partir du moment où on a créé son activité, ce qui est bien, c'est de pouvoir faire le métier qu'on aime, qui est lié au voyage. Parce que souvent, quand on est coach de voyage, c'est qu'on vient du tourisme ou qu'on a une passion pour le voyage. Et éventuellement on habite à l'étranger, par exemple.

Et ce qui est sympathique dans le fait de pouvoir justement créer sa propre activité de coach de voyage indépendant, c'est qu'on ne dépend pas d'une agence de voyage traditionnelle, comme c'était le cas il y a quelques années. Les concepteurs de voyages étaient tous finalement rattachés à des agences physiques et du coup, ils étaient limités sur le type de prestation qu'ils pouvaient proposer. Et également, ils étaient dans un bureau. Aujourd'hui, grâce aux nouvelles technologies, on peut effectivement être en Thaïlande en mode digital nomad, avoir sa propre activité et utiliser tout simplement une plateforme telle que Vialala pour gérer ses voyages. Et bien sûr pour gérer la couverture juridique, assurances et autres, mais aussi la gestion des prestations en ligne, la gestion des devis et des carnets de voyage ou roadbooks.

Des outils pour promouvoir son activité de coach de voyage

Et puis, le troisième sujet, c'est la visibilité. En plus d'être un outil technique de création et de gestion de voyages, et en plus d'être un outil qui permet également, grâce à son statut d'agences de voyages, d'être couverts et finalement, de faire prendre en charge ses clients. Avec la plateforme Vialala on peut également travailler sa visibilité puisque c'est un outil qui est fait pour créer de la visibilité sur Google, sur Facebook et permettre facilement de faire la promotion de son activité.

Recruitment image

Devenir travel planner

Gagnez de l'argent et partagez vos bons plans avec la communauté.