fbpx

Bruxelles: le paradis des enfants.

Interprète, descendante de capitaines au long cours, pilleurs d’épaves, armateurs, employés à la Compagnie des Indes, les étoiles s’étaient alignées pour que je taille la route et devienne Travel Planner. Ma marotte ? L’histoire de l’art...

Gretel Van Son

À découvrir et redécouvrir en famille.

En débarquant du Thalys en gare de Bruxelles-Midi, vous pourriez bien être happé par une bourrasque. Toutefois, l’humour belge vous revigorera et vous réaliserez à quel point, ici, « tout est fort bien pensé » pour les enfants. Cela va des fresques des cartoonistes, en passant par les fontaines de chocolat jusqu’aux musées immersifs. Je vous ai concocté un programme sur mesure car j’y ai résidé avec mes chères têtes blondes qui ont d’ailleurs conservé un souvenir ému de saint Nicolas… 

Le Musée des enfants, une petite société en miniature.

C’est au sein d’un manoir de la commune d’Etterbeek qu’on a installé ce lieu insolite et enivrant. Je n’ai pas besoin de vous dire que vos enfants laisseront éclater leur joie en découvrant un à un les espaces. Ils débuteront leur visite au supermarché au sein duquel ils feront, caddie en main, leurs emplettes et passeront même en caisse ! Puis ils se dirigeront vers un théâtre dans lequel ils donneront la réplique. Ou bien ils se faufileront dans le ventre d’un sous-marin ou encore ils revêtiront la toque de chef pour cuisiner pour de bon.

C’est au sein d’un manoir de la commune d’Etterbeek qu’on a installé ce lieu insolite et enivrant.

Après cela, pourquoi ne pas déjeuner sur le pouce ? Allons déguster une gaufre au sein de la Maison Dandoy dans la Galerie du Roy ! Quelle splendeur que ce passage surmonté d’une verrière zénithale avec son sol en damier ! Les élégantes affectionnaient ces lieux abrités des intempéries ; avant tout les calèches ne venaient pas maculer le bas de leur robe ! A ce propos, connaissez- vous la différence entre une gaufre bruxelloise et une gaufre liégeoise ? La pâte de cette dernière étant à base de sucre perlé, sa texture est plus dense et moins aérienne.

L’Atomium, ou la conquête de l’espace des années 50.

Conçues pour l’exposition universelle de 1958, les boules argentées qui se détachent dans le ciel de Laeken étaient vouées à la démolition comme pour la Dame de Fer… À l’époque l’Atomium constitua une prouesse technologique avec son ascenseur le plus rapide au monde ! Actuellement il détient toujours un record : les escalators les plus longs qui relient les sphères ! En 2006, la sculpture fut rénovée et les visiteurs affluent lors des expositions temporaires. Imaginez-vous que les enfants peuvent même…dormir sur place !

Le Musée du Chocolat et sa dégustation.

Sur la Grand Place, voici un lieu à ne manquer sous aucun prétexte ! Après avoir redécouvert l’origine du fameux breuvage – très en vogue sous Marie de Médicis, vous assisterez à toutes les étapes de la fabrication du chocolat depuis la fève de cacao. La visite guidée est parfaitement rodée, mais tout de même très instructive. Certes, vous pouvez gouter, cependant ne vous précipitez pas, le cacao est amer avant sa transformation ! En revanche vous serez surpris par la composition du chocolat blanc…

La Grand Place.

La Grand Place offre de nuit un décor féérique, l’occasion de boire un chocolat chaud dans un des cafés cossus qui la bordent. Sachez que la Grand Place ou Grote Markt fut le théâtre des soubresauts de l’histoire. Des martyrs protestants y furent exécutés, c’est d’ici que partit le soulèvement mené par Guillaume d’orange vis à vis de la couronne d’Espagne. À quelques encablures, vous trouverez le Mannekenpies qui aurait éteint une bombe en urinant dessus évitant la destruction de Bruxelles ! Peut-être portera-t-il un vêtement offert par un Homme d’Etat étranger.

Le centre Belge de la Bande Dessinée.

Si on se plongeait dans une BD au Centre Belge de la Bande Dessinée. Dans un somptueux bâtiment Art Nouveau signé Horta, côtoyez les héros du 9ème art ! Vous verrez la fusée de Tintin. Hergé était féru de sciences et le dessin hyperréaliste est même devenu l’emblème de la BD. Le saviez- vous ? Le cartooniste ne voyageait pas, il se documentait dans une bibliothèque ! Par ailleurs, il s’inspira de son entourage pour ses caractères tels que la Castafiore, en l’occurrence sa tante Ninie, musicienne à ses heures perdues. Quelle merveilleuse bédéthèque avec ses … 7000 albums traduits en 40 langues.

Le musée du jouet.

Le Musée du Jouet dans lequel on peut manipuler les objets ! Honnêtement il est resté dans le cœur de mes enfants mais également dans le mien car il s’agissait d’un voyage dans le temps. Vos chérubins ne voudront plus quitter les lieux ! Il faut avouer qu’il y a de quoi s’amuser : voitures à pédale, Teddy Bears, circuits de train en action, toupies, maisons de poupées et même une salle de classe reconstituée! L’accueil est très chaleureux et la démonstration autour des petits automates que propose le propriétaire des lieux, très amusante !

Stardust park.

Stardust Park dans le centre de Bruxelles, une plaine de jeux couverte de 4000 m2. Je vous présente un endroit dans lequel les bambins n’ont qu’à se déchausser et partir à l’aventure. Ils parcourent des labyrinthes gigantesques, font la course à bord de leurs bolides, foncent dans leurs autos-tamponneuses, montent dans le train du Far West… Prévoyez plusieurs heures sur place car ils ne sauront plus où donner de la tête ! D’ailleurs certains choisissent le lieu pour y célébrer leur anniversaire.

Le musée Magritte.

Ceci n’est pas un musée ! Voici Magritte, l’artiste surréaliste belge qui parle aux enfants. Installé aux Musées Royaux des Beaux- Arts en plein cœur de Bruxelles, le musée Magritte fait tourner son fonds qui provient de prêts de collectionneurs privés ! À cheval sur plusieurs étages, il se veut à la fois chronologique et thématique ! Au total sont exposées 230 œuvres parmi lesquelles des toiles comme l’arbre solitaire dans le tronc duquel se cache une maison. Vos enfants suivront les commentaires d’un audioguide spécialement conçu pour eux !

Voici Magritte, l’artiste surréaliste belge qui parle aux enfants.

PS : pour passer inaperçu, le « x » de Bruxelles se prononce comme un « s » et 70 se dit septante, 90 nonante ! Alors 80, c’est octante ? Que nenni, ça, c’est suisse !   

Connexion

[ultimatemember form_id="39601"]